Share It

2005/05/10

Preuves de l'exigence d'un journaliste modèle du Monde qui défendait toutes les bonnes causes

Avec Claude Julien disparaît l'un de ces hommes de caractère et de conviction, l'un de ces journalistes incisifs et exigeants qui ont marqué l'histoire du Monde, puis du Monde diplomatique
writes Jean-Marie Colombani in person at the end of Claude Eveno's obituary of a Le Monde journalist which says a lot about the independent daily's values and orientation.
Homme de conviction et journaliste de talent, Claude Julien laisse le souvenir d'une forte personnalité, passionné par son métier et par les causes qu'il défendait.
Tout en respectant solennellement la mort d'un homme, sommes-nous autorisés à lire le papier le concernant avec un regard critique et à nous demander in what ways exactly, dans les yeux des pachas du Monde, was Monsieur Julien a man of conviction and a talented journalist, un journaliste incisif et exigeant?
Claude Julien s'impose comme le spécialiste de l'Amérique du Nord. Ses reportages aux Etats-Unis tiennent en haleine les lecteurs.

…Quand le temps lui reste, il accomplit lui-même des périples, comme celui qu'il fit à Cuba à l'occasion du premier anniversaire de la révolution castriste, "Cuba, ou la ferveur contagieuse" (Le Monde du 17 au 23 mars 1960), qu'il publie en 1961 sous le titre La Révolution cubaine.

Très intéressé par le Canada, qui lui apparaît comme un des bastions de résistance à l'impérialisme américain, il le parcourt pour Le Monde, ses reportages étant regroupés dans un livre, Le Canada, dernière chance pour l'Europe (1965). Mais son plus grand succès de librairie, Claude Julien le doit à sa parfaite connaissance des Etats-Unis dont il décrypte, en 1968, la volonté de puissance dans L'Empire américain

En 1969 … Claude Julien est tout naturellement nommé chef du service étranger. … il est nommé rédacteur en chef du Monde diplomatique en 1973.

…Claude Julien en fait un organe incisif qui offre à la fois des analyses fouillées des grands problèmes internationaux, sociaux, économiques et culturels, et des critiques qui n'épargnent personne.

Surtout, il est certain, il est indéniable qu'on pouvait compter sur le Monde diplomatique pour écrire des critiques qui n'épargnaient aucunement les nations comme l'Union Soviétique, la Chine populaire, et autres pays de l'Est, voire des pays comme le Vietnam du Nord ou… le Canada ou encore …Cuba…