Share It

2009/09/26

Le Monde Magazine

Le Monde remplace Le Monde 2 avec un nouvel hebdomadaire, Le Monde Magazine.

Analyse de Capucine :
une nouvelle formule qui me rappelle quand même un peu le Monde 2, avec des rendez-vous maintenus (le reportage photo sous forme de portfolio, la séquence "histoire" reprise de la partie "Archives", que l'on trouvait à la fin du Monde 2). Un supplément complémentaire au quotidien, qui par définition, traite plutôt de l'écume de l'actu...

Visiblement, beaucoup moins de sujets parfois étranges, (trop) pointus que l'on trouvait souvent dans le Monde 2.
Le premier lecteur à commenter fait cette remarque :
Les abonnés au monde électronique pourront-ils enfin avoir accès à ce nouveau produit ??? D'autant que quand ils sont établis à l'étranger comme moi, ils n'ont pas la possibilité de l'acheter en kiosque! Merci d'y veiller.

2009/09/25

Pourquoi ces Ricains avides et égoistes ne peuvent-ils pas s'inspirer de la France, pays de la solidarité, des soins gratuits, et de la frater—… Euh…



The ever-lucid Plantu, who always has got the Americans figured out (those money-grubbing, treacherous louts!), has made a total caricature out of tea parties as well as conservatives' concerns and demands. Obviously, those greedy capitalistic pigs in America should follow what the charitable, compassionate, ever-solidaristic Europeans are doing and emulate their…

Except, wait! Two months prior to Plantu's anti-American cartoon, Le Monde came out with an interesting article (to say the least) on its front page…

In it, Cécile Prieur informs us that more than 25% of Paris doctors (and nearly a third of dentists and almost 2/5 of gynocologists) refuse to treat poor clients. The denials of the CMU — a name someone like BHO should love: couverture médicale universelle or universal medical cover — are illegal but rarely sanctioned…

But wait; that's because the French capital's doctors are as greedy capitalist pigs as Americans as a whole are, and that's all the more reason for the government to intervene and establish — No!
La première raison invoquée est la lourdeur administrative et la "paperasse" qu'impliquerait la prise en charge des patients CMU : ces derniers ne payant pas leur consultation, le remboursement du médecin s'effectue par l'assurance-maladie, ce qui peut prendre du temps si le praticien n'est pas informatisé.