Share It

2009/09/17

Oh, on a oublié de vous le dire : la victime d'une séquestration et de multiples violences se trouvait être, par le plus grand des hasards, juif…

Only halfway through Yves Bordenave's article in Le Monde of a Nanterre youth beaten, humiliated, sequestered, kicked in the eye, and threatened with the fate that Youssouf Fofona and his gang of barbarians bestowed upon Ian Halimi, do we discover that Matthieu, 19, is in fact (beyond being gay) Jewish.
Matthieu est homosexuel et son père est de confession juive.
But as it happens, having this fact come in so late in the "game" is only "normal": as the final sentence reads, the judge threw out the antisemitic (as well as the antigay?) character of the attack:
le caractère antisémite de l'agression, un temps envisagé, avait été écarté du dossier.

This leads one reader to comment:
Quelle tartufferie! "sale juif" mais on ne retient pas le caractère antisémite de l'agression. Cela fait penser à ces articles du Monde, où les journalistes expliquent benoîtement qu'aux Buttes Chaumont, les agressions contre les jeunes portant la kippa n'étaient que des "affrontements entre bandes". Ou encore lorsque le Monde nous expliqua que la jeune fille entremetteuse pour Ivan Halimi était une jeune blonde Française moyenne. On apprit plus tard qu'lle était brune et d'origine iranienne.
Incidentally, another reader points out that
ces reglements de comptes très violents entre jeunes pour des vols commis par l'un d'eux sont d'après ce que je lis courants et ne donnent pas souvent lieux à une plainte