There was an error in this gadget

2013/09/23

François Hollande et Joachim Gauck à Oradour-sur-Glane


S'il fallait ne retenir qu'un seul moment, ce serait celui-ci
écrit Thomas Wieder dans Le Monde (vidéo) :
Il est 14 h 46 dans la petite église d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), ce mercredi 4 septembre, quand François Hollande et Joachim Gauck s'avancent dans la nef désormais sans toit où les SS de la division « Das Reich » enfermèrent puis exterminèrent près de 400 femmes et enfants dans l'après-midi du 10 juin 1944. …

Emotion contenue

De ces discours, prononcés sur l'esplanade qui sépare les ruines du village martyr du bourg reconstruit après la guerre, que retenir ? Chez Joachim Gauck, l'ancien pasteur d'Allemagne de l'Est, une longue réflexion sur la notion de « culpabilité », nourrie des écrits du psychiatre et philosophe Karl Jaspers. Des mots forts, aussi, adressés aux familles des 642 victimes : « Je partage votre amertume par rapport au fait que des assassins n'ont pas eu à rendre de comptes ; votre amertume est la mienne, je l'emporte avec moi en Allemagne et je ne resterai pas muet. »

Chez François Hollande, la tonalité fut beaucoup plus politique, avec notamment deux allusions. L'une, explicite, aux « malgré- nous »,
ces Français d'Alsace et de Moselle qui combattirent sous l'uniforme allemand et dont Nicolas Sarkozy affirma, en 2010, qu'ils étaient « les victimes d'un véritable crime de guerre ». A Oradour, où des « malgré-nous » ont participé à la tuerie de 1944, la phrase avait choqué. M. Hollande s'est voulu plus rond que son prédécesseur. « Il a fallu des décennies pour que soit reconnu le drame des incorporés de force et que le Limousin et l'Alsace fassent la paix des mémoires. »

L'autre allusion, implicite, concerna la Syrie. Le mot ne fut pas prononcé, mais tout le monde comprit la référence lorsque François Hollande lança à Joachim Gauck : « Votre présence, monsieur le Président, est bien plus qu'un symbole, c'est une promesse de défendre les droits de l'Homme chaque fois qu'ils sont violés près de chez nous ou loin d'ici. »

 … Après Adenauer et de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises, le 14 septembre 1958, après Kohl et Mitterrand à Verdun, le 22 septembre 1984, il faudra désormais ajouter cette image à l'album de la réconciliation franco-allemande : François Hollande et Joachim Gauck, à Oradour-sur-Glane, le 4 septembre 2013.

Quant à Gérard Courtois, il écrit que
"Seule la vérité fonde la réconciliation", [aurait pu déclarer François Hollande], comme il l'a fait, le 4 septembre, en accueillant le président allemand, Joachim Gauck, à Oradour-sur-Glane, sur le lieu même du "crime contre l'humanité" commis le 10 juin 1944 par la division SS Das Reich.

Après d'autres, le geste des deux présidents réunis dans la même émotion ne manquait pas d'allure pour exprimer l'amitié franco-allemande, à l'orée de la double commémoration, en 2014, du centenaire de la première guerre mondiale et des soixante-dix ans de la Libération.

Thomas Wieder :
Longtemps, les représentants de l'Etat ne seront pas les bienvenus à Oradour. Le 21 mai 1962, le général de Gaulle s'y arrête. L'accueil est "sympathique et bruyant", note l'envoyé spécial du Monde. Mais le chef de l'Etat laisse les habitants sur leur faim. Ceux-ci attendent un engagement fort en faveur de l'extradition du général Lammerding, l'ancien commandant de la division Das Reich, condamné à mort par contumace à Bordeaux en 1953, et qui mène alors une vie tranquille d'ingénieur à Düsseldorf. "L'affaire se poursuit", se contente de répondre de Gaulle, qui invoque les "barrières internationales" empêchant l'extradition. Lammerding mourra en 1971, sans avoir été inquiété.

2013/09/22

Conduire très vite est interdit, alors que cette activité (sur autoroute) permet de contrecarrer la cause la plus répandue d'accidents mortels, la distraction et la somnolence

Article dans un journal technologique américain :

À quel point est-ce DANGEREUX de RÊVASSER derrière le volant ?

Quelques réflexions :

• 5 fois plus d'accidents mortels sont dûs à la rêvasserie qu'à l'utilistation du téléphone portable par le conducteur (que ce soit pour parler ou même pour… écrire des textos!)

• Si/quand on conduit (très) vite, on n'a pas tendance à rêvasser, mais à… être alerte.

Parler au téléphone est interdit, et conduire très vite est interdit, alors que cette dernière activité (sur autoroute, s'entend) permet de contrecarrer la cause la plus répandue d'accidents mortels (sur autoroute), la distraction et la somnolence…
Daydreaming can't be eliminated, only minimized.

Just how dangerous is daydreaming while driving? When the Erie Insurance Group studied 65,000 fatal crashes over a two-year span (2010–11), its researchers found that one in 10 were attributed to driver distraction, and 62 percent were blamed on daydreaming—five times as many as talking or texting on a mobile phone. The study was based on a nationwide database, kept by the National Highway Traffic Safety Administration, called the Fatality Analysis Reporting System, or FARS, that tracks all vehicle deaths. "The results were disturbing," says Erie senior vice president Doug Smith.

What's sneaky about daydream driving is that you may feel totally aware of your environment but be out of conscious contact with it. You're not really seeing what you're looking at. For example, most of us know the sensation of suddenly snapping to attention during a long stretch of highway or getting home from a drive and not remembering parts of the trip.
Entretemps, nous apprenons que l'Utah suit le Texas et augmente sa limite de vitesse sur plusieurs autoroutes à presque 140 km/h — et cela, parce que cela rend la route "plus sûre".
KSL News reports that yesterday the Utah Department of Transportation (UDOT) installed 80 MPH signs on some of its rural highways after multi-year studies found that higher speed limits would be safer than lower ones.
"We had to look at geometry and speed ... speed-related crashes, just to see if it made sense," said John Gleason of UDOT. "And in these designated areas ... 80 miles per hour is the optimal speed."
KSL News goes on to point out that UDOT's recently-concluded study found that vehicle crashes decreased slightly in existing 80 MPH zones. They attributed the new safety to more vehicles traveling at the same speed. If that sounds familiar, it's because the 'Speed Kills Your Pocketbook' video says pretty much the exact same thing.

Not every road deserves higher speeds, but it's good to see that one state government is listening to reason and raising limits where appropriate.

The Venezuelan State's Occupy "Movement": The Victory of Socialism!


A Venezuelan state agency on Friday ordered the temporary takeover of a factory that produces toilet paper 
writes Reuters (gracias para Hervé),
in what it called an effort to ensure consistent supplies after embarrassing shortages earlier this year.

Critics of President Nicolas Maduro say the nagging shortages of products ranging from bathroom tissue to milk are a sign his socialist government's rigid price and currency controls are failing. They have also used the situation to poke fun at his administration on social media networks.

 A national agency called Sundecop, which enforces price controls, said in a statement it would occupy one of the factories belonging to paper producer Manpa for 15 days, adding that National Guard troops would "safeguard" the facility.
Frenchman Hervé writes
Having grown in a staunch Socialist country, I was always told Socialism is the Glorious Path to a Bright and Enlightened Future, where great intellectuals will be describing the greatness of Socialism while sipping delicious cocktails, sitting on chairs at tables overlooking the happy proletariat running naked in the fields, laughing and chanting with butterfields and pink rabbits.

Well, they gotta start some place: no running naked after pink rabbits and butterflies if you don't wipe your ass, comrade.