Share It

2010/01/10

Prix pour un abonnement au Monde : une montre avec un dessin de Plantu qui montre "les juifs assoiffés de sang" ?

Eric Fottorino a une proposition intéressante : le Directeur du Monde propose "d'abonner un jeune lecteur de votre entourage à la sélection hebdomadaire du Monde", contenant "une synthèse des événements majeurs de l'actualité vus par Le Monde" et — c'est important — qui permettra "de suivre, d'analyser et de comprendre l'actualité française et internationale avec le point de vue du Monde".

À cet escient, il offre des cadeaux : Pour un abonnement d'un an (52 numéros pour 84 Euros), celui qui abonnera le jeune lecteur se verra offrir la collection de 6 doubles CD du Monde de l'Opéra et ses livrets (La Gioconda de Ponchielli, Tristan et Isolde de Wagner, Roméo et Juliette de Gounod, et Don Giovanni, La Flûte Enchantée, et L'Enlèvement au Sérail de Mozart).

Pour un abonnement de six mois (26 numéros pour 55 Euros), on recevra la montre Le Monde de Plantu. Or, que montre-t'elle, la face de cette montre (sur le bracelet, lui, on a droit à la couverture du premier numéro du Monde Magazine) dans cet offre, donc, qui "permet de suivre, d'analyser et de comprendre l'actualité … internationale avec le point de vue du Monde" ? S'il faut en croire des sites comme LePost.fr et Juif.org, le dessin, paru le 11 octobre 2009, ne montre rien moins que "les juifs assoiffés de sang" :
…tout ce qu’un Plantu a trouvé pour évoquer le prix Nobel (ridicule soit dit en passant) d’Obama [c'est] Obama entouré de colombes, un « palestinien » se réjouissant à moitié écrasé par un char, lui-même conduit par un Netanyahou grognon à l’idée de la paix. Non seulement Plantu ne comprend rien à la politique de la région, mais pire, il diffuse une image de l’israélien, le juif, amateur de guerre, de sang.
LePost.fr fait valoir que le Palestinien — le Palestinien type ? — n'est autre qu'un enfant, un être innocent,
un enfant palestinien portant un drapeau palestinien. L'enfant tout sourire adresse ses compliments à Obama porté par les colombes de la paix et volant au secours de l'enfant grâce à son Prix Nobel tout frais gagné.