Share It

2006/01/14

Comment s’appelle ce continent ?

In reply to François Laudet's Comment s'appelle ce pays?, Letelon bestowed upon the Libération reader the title L'antiaméricain de décembre (Professor Sitt, meanwhile, picks apart Laurent Mauriac's economic knowledge or lack thereof), while I penned the following (which, as far as I know — and to noone's surprise — has not been published in Libération):
Comment s'appelle ce continent qui met tous ses problèmes — et tous les problèmes du monde — sur le dos de l'Oncle Sam ?

Comment s'appelle ce continent qui donne des leçons de pacifisme aux Yankees mais qui parle ensuite de "ménager les sensibilités russes" et s'empresse de vendre des armes aux va-t-en-guerre chinois ?

Comment s'appelle ce continent qui n'aime rien de mieux que dénoncer le mensonge, sauf quand c'est dans ses propres palais présidentiels ou au sein de l'ONU (cf. pétrole-contre-nourriture) ?

Comment s'appelle ce continent dont les habitants ont soutenu l'esclavage, exporté leurs esclaves vers le Nouveau Monde, massacré les indigènes dans toutes leurs possessions (depuis celles en Amérique à celles en Afrique et Asie), mais qui, de nos jours, se bornent à se scandaliser devant le traitement des Noirs et des Indiens aux Etats-Unis d'Amérique ?

Comment s'appelle ce continent qui s'étouffe de colère devant les politiques extralégales de Bush et qui prétend œuvrer pour le droit international mais dont les juges se bornent à poursuivre de vieux dictateurs déchus, tout en laissant vaquer à leurs occupations les autocrates de Cuba, de la Corée du Nord, du Zimbabwe et (avant 2003) de l'Irak ?

Comment s'appelle ce continent avec les porteurs de messages auto-congratulatoires, les visionnaires ô combien lucides, et les donneurs de leçons pour les Ricains, leçons qu'ils se gardent bien de suivre eux-mêmes ?

Ce continent s'appelle l'Europe...