There was an error in this gadget

2016/12/01

Que font les Allemands de différent en matière de sécurité routière pour avoir moins de morts sur route que la France ?

Rappel : selon les chiffres de la Commission Européenne, les Allemands ont moins de morts sur route que la France par millions d'habitants, et ce alors que non seulement l'autobahn n'a pas le dégré de répression et de persécution qu'ont à affronter les automobilistes français, mais en plus il n'y a pas la moindre limite de vitesse sur la vaste majorité du réseau allemand.

Preliminary country by country statistics on road deaths for 2014








France645153-15%4%
Germany454142-8%1%


2016/11/30

Donald Trump et les élections aux U.S., quel lien avec les radars en France ?!

Sur la chaîne France 24 où l'on discute les résultats du 8 novembre, l'un des invités s'était promis (je peux confirmer, comme je le connais—assez—bien :) …) de parler de la répression et de la persécution des automobilistes français si l'occasion venait à se présenter…

Que vous aimez Trump, ou que vous le méprisez (moi-même j'étais assez horrifié quand j'ai appris qu'il serait le candidat du parti républicain), que vous aimez l'Amérique ou non, peu importe, l'occasion s'est effectivement présenté lorsqu'on s'est plaint une enième fois — à tort ou à raison, peu importe — que The Donald est quelqu'un sans la moindre expérience politique.

Occasion, donc, pour rappeler que la restriction à deux mandats de l'occupant de la Maison Blanche est une règle, générale, censée être un obstacle pour tous les postulants à un poste de gouvernement et tenter ainsi d'empêcher une classe politique permanente de se former en forçant les (ex-)politiciens à retourner vivre en société comme simples citoyens, vivre sous les propres lois qu'ils ont créées
Rappelons que Thomas Jefferson a dit que les lois doivent pouvoir être assez simples pour pouvoir  être compris par le citoyen moyen (pas seulement par les experts — avocats, juges, membres de la classe dirigeante permanente, etc…) ; ce qui suggère que les lois doivent être assez simples pour pouvoir être écrits par le citoyen moyen — parti, temporairement, occuper une place au sein du gouvernement.
"Laws are made for men of ordinary understanding and should, therefore, be construed by the ordinary rules of common sense. Their meaning is not to be sought for in metaphysical subtleties which may make anything mean everything or nothing at pleasure." — Thomas Jefferson to William Johnson, 1823
En effet, revenons à la citation de Harry Jaffa, celle qui est peut-être la meilleure définition du gouvernement idéal pour une république de citoyens libres :
"Ceux qui vivent sous la loi ont un droit égal à la création des lois,
et ceux qui font la loi ont un devoir correspondant de vivre sous la loi."
(Those who live under the law have an equal right in the making of the law,
and those who make the law have a corresponding duty to live under the law.)

France 24's Le Débat Trump à la Maison Blanche :
quel visage pour la diplomatie américaine ?
(partie 1 et partie 2)

2016/11/29

With the A380 Selling Badly, Airbus Slashes 1,000 Jobs Across Europe

As Airbus gets ready to slash 1,000 jobs among its European workforce, Le Monde's Guy Dutheil informs its readers that, because airlines are dissatisfied with the A380, built to compete with Boeing's 747 jumbo jet, its flagship is selling badly.
Clap de fin programmée ou atterrissage en douceur pour l’A380 ? Le plus gros avion commercial du monde, chouchou des passagers, connaît des heures difficiles.

A la surprise générale, en juillet, en plein Salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni), au moment où les avionneurs mesurent leur puissance à la longueur de leurs carnets de commandes, Fabrice Brégier, le PDG d’Airbus, annonçait un coup de frein dans la production des A380. L’entreprise veut la réduire de moitié. Dès 2018, il ne sortira plus des chaînes de montage qu’un seul exemplaire du superjumbo contre deux aujourd’hui. La raison en est simple : le navire amiral d’Airbus se vend peu ou mal.

A sa création, les cieux semblaient pourtant cléments pour le futur quadrimoteur. C’est le 18 décembre 2000 qu’Airbus frappe les trois coups de l’A380. Singapore Airlines devient alors la compagnie de lancement du nouvel avion. Selon ses vœux, le projet « 3XX », nom de code de l’appareil, se transforme officiellement en A380. Singapore Airlines a choisi le 8, un chiffre porte-bonheur en Asie. La mise en chantier du futur gros-porteur fait grand bruit.
In a twin article, Guy Dutheil writes:
C’est que, depuis des années déjà, [les compagnies aériennes] ne sont pas pleinement satisfaites par cet avion, qui, s’il est l’un des préférés des passagers, se révèle coûteux (son prix catalogue est de 428 millions de dollars).