There was an error in this gadget

2007/11/07

S'affranchir de la tutelle embarrassante de ceux qui osent jouer la provocation

n appelant la semaine dernière à des élections législatives anticipées le 13 novembre, le premier ministre libéral danois Anders Fogh Rasmussen joue serré
lit-on dans un article du Monde d'Olivier Truc, avant d'élaborer (chiffres à l'appui) :
Même si ce n'est pas son objectif premier, cette élection pourrait également lui permettre de s'affranchir de la tutelle embarrassante de l'extrême droite. Le Parti du peuple joue la provocation en utilisant des affiches arborant un portait de Mahomet et proclamant : « La liberté d'expression est danoise, la censure ne l'est pas. »
Que la tutelle de l'extrême droite puisse être embarrassante, je le conçois. Que tous ses membres puissent être des abrutis, voire des salauds, je peux l'accepter. En ce qui concerne le Dansk Folkeparti je n'ai aucune envie, quelle qu'elle soit, de le défendre. Cela dit, ce n'est pas une raison pour "jeter le bébé avec l'eau sale" ; comme l'a demandé naguère Nicolas Sarkozy, « Si Le Pen dit que le soleil est jaune, dois-je affirmer qu'il est bleu ? ».

Car là où il y a problème, c'est ici : Ce qui est moins compréhensible, c'est le fait que le Parti du peuple "joue la provocation". Il est très possible que jouer la provocation, c'est ce qu'il fait la majorité du temps, mais qu'a fait le Parti du peuple, dans le contexte de cet article, pour mériter cette attaque ? Il a utilisé des affiches arborant un portrait de Mahomet et proclamant La liberté d'expression est danoise, la censure ne l'est pas ?!

Alors, une question : depuis quand est-ce jouer la provocation, depuis quand est-ce embarrassant, que de proclamer que La liberté d'expression est [un aspect de notre identité], la censure ne l'est pas ? (Pour que le lecteur puisse former son propre opinion — et non pour faire de la pub au DF — j'inclus une poignée de posters pertinents sur cette page.) Je conçois bien que la tutelle de la "formation xénophobe" puisse être embarrassante, mais en ce qui concerne ce message en particulier, que diable y a-t'il d'embarassant ? Les Français ne sont-ils pas en train de proclamer constamment leur amour pour les droits humains ? Peut-être la règle dans ce monde est qu'en présence de régimes totalitaires arabes, il faut "calmer son jeu" ?

C'est d'autant plus hypocrite que le "scandale" des dessins de presse danois sont entièrement une fabrication des régimes les plus extrêmistes dans le monde arabe (Iran, Syrie, etc), pour se donner une identité pieuse et inciter les Européens et/ou les Occidentaux à avoir honte et à se rabaisser devant leurs demandes et exigeances.

Mais ce n'est pas tout (si ce n'était que ça)! Car en outre, les Français sont sans cesse en train de fustiger les États-Unis, de les critiquer et de proclamer (avec suffisance? en tout cas haut et fort) que les amis ont le droit de donner voix à leurs désaccords et de noter leurs différences.

Apparemment, en ce qui concerne les richissimes despotes arabes, il faut y aller "mollo" et baisser le son, voire carrément se taire. On évite d'embarrasser les potentats arabes, on veut "ménager les sensibilités russes", on allume la Tour Eiffel en rouge pour la visite du chef d'État chinois. Les seuls à qui on dit quoi que ce soit, les seuls qu'on a le droit de provoquer — on y est même incité ! —, ce sont les Ricains et la démocratie américaine qui, on ne le sait que trop bien, ne répliquera pas en annullant des gros contrats. Si les seuls à qui on a "le courage" de donner des leçons sont ceux avec qui on sait que ses principes ne risquent pas grand chose, à quoi bon, finalement, ces supposés principes immortels ?!

No comments: