There was an error in this gadget

2004/10/22

Cette conception de la démocratie qui veut que «celui qui ne dit pas ce que dit la majorité doit partir»

Lire le bloc-note d'Ivan Rioufol, dans lequel le chroniqueur du Figaro évoque
les contestations artificiellement gonflées par les médias et étourdiment applaudies par les politiques, fascinés par ce qui se réclame de la nouveauté et de la transgression.
Il parle aussi de la phrase célébre de Voltaire («Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire librement») qui est cité à tout bout de champ. Force est de reconnaître, cependant, que passé les grandes et belles déclarations, la réalité est que nous nous trouvons dans une
conception de la démocratie qui veut que «celui qui ne dit pas ce que dit la majorité doit partir».

No comments: