There was an error in this gadget

2005/01/14

Les tolérances de Reporters sans frontières

L'organisation française Reporters sans frontières, qui s'est engagée dans un soutien de la chaîne de télévision du Hezbollah libanais al-Manar, a été mieux inspirée
écrit Ivan Rioufol dans son bloc-notes.
Sous le louable prétexte de vouloir défendre la liberté d'expression, son secrétaire général, Robert Ménard, s'est rendu à Beyrouth cette semaine pour témoigner sa solidarité avec la chaîne, dénoncée comme «organisation terroriste» par les Etats-Unis et interdite de diffusion par la France pour ses propos antijuifs réitérés. Ménard montre, en l'occurrence, une tolérance douteuse vis-à-vis des propagandes diffusées par cette télévision. C'est l'ordre public qu'al-Manar menaçait, par ses incitations à la haine reçues dans les cités françaises. De surcroît, ce soutien au nom des médias à une chaîne encourageant le djihad semble particulièrement déplacé alors que Libération est sans nouvelle depuis une semaine de son envoyée spéciale à Bagdad, Florence Aubenas, et de son guide irakien.

No comments: