There was an error in this gadget

2005/05/01

Un livre critique du Monde est cité dans le quotidien, mais pas dans la section des livres et ...un an après sa parution

Ce n'est pas pour rigoler que François Jourdier (Toulon) a envoyé depuis douze ans quelque... quatre cents lettres au Monde !
s'exclame Robert Solé dans sa chronique du médiateur, dont la citation du livre critique de ce même lecteur pourrait inciter à une certaine admiration, si cette mention du livre n'était pas la première, et la seule, à paraître dans le journal indépendant depuis la parution dudit livre il y a presque …un an. Et cela, dans la chronique du médiateur, et ni dans la section littéraire ni sur la page des médias.
N'ayant pas été souvent cité, il a fini par publier un recueil de ces textes, puis un vrai livre, préfacé par Wladimir Volkoff (La Désinformation et le journal Le Monde, Editions du Rocher, 2004). On est là dans un tout autre registre que les lecteurs précédents.

"Je lis Le Monde depuis des années, écrit M. Jourdier dans son livre. C'est un journal fort intéressant : on y trouve tout. On y trouve tout mais présenté, interprété, voire déformé en fonction d'a priori, de jugements, de condamnations fondés sur une conception du monde profondément marquée par le trotskisme et Mai-68. (...) Le Monde a toujours raison, ce sont les événements qui ont tort."

No comments: