There was an error in this gadget

2015/11/23

On a reconverti les gendarmes en percepteurs d’impôts et pères Fouettard sur le bord des routes


À la DGSE aujourd’hui, il doit y avoir 4 500 à 5 000 personnes, dont 1 000 qui font de l’administratif
raconte Alain Chouet, ancien haut responsable de l’espionnage français qui a effectué toute sa carrière au sein de la DGSE, à Michel Delean suite aux attentats du 13 novembre (merci à Fab Rouv).
Le problème n’est pas tant les effectifs que la qualité et l’utilisation des effectifs, comme à la DGSI. J’ajoute qu’à la gendarmerie, il y a 80 000 personnes qui, à une époque, quadrillaient le territoire et parlaient à tout le monde. On les a reconvertis en percepteurs d’impôts et pères Fouettard sur le bord des routes, au lieu de créer un corps spécifique, une police des routes. Du coup, le maillage territorial du renseignement et la défense opérationnelle du territoire ont été affaiblis.

No comments: