There was an error in this gadget

2014/03/23

« C'est quand même nous, les victimes, qui avons fait tout le boulot d'enquête ! » : La victime d'une arnaque choquée par l'accueil désinvolte des policiers

… l'arnaqueuse, Smahan G … propose des sacs Lancel sur le site de ventes d'occasion, reçoit l'argent (entre 300 et 600 euros), mais n'envoie pas la marchandise
écrit Rafaële Rivais.
En janvier 2013, l'une de ses « clientes » flouées, que nous appellerons Louise, dépose une plainte, en Haute-Loire. Une épreuve : « J'ai dû insister pour qu'elle soit enregistrée », dit-elle. « Les policiers m'ont dit que ce qui m'arrivait était bien fait pour moi ; que j'aurais dû me douter que la vente de produits de luxe sur Leboncoin était une “arnaque nigériane” » – escroquerie répandue sur le Net. « Ils n'ont même pas orthographié correctement le nom de la fraudeuse, si bien que j'ai dû y retourner le lendemain. Ils m'ont dit qu'ils ne la retrouveraient jamais. »

Louise est si choquée par l'accueil des policiers qu'elle décide de poster un message sur le forum d'Arnaques.com, un site bien connu des consommateurs – il a reçu, selon Médiamétrie-NetRatings, 623 000 visiteurs uniques en décembre 2013.

 … Louise … appelait un policier [au Havre] tous les mois, pour faire le point sur l'avancement du dossier. « Puis il me répondit qu'il avait perdu la trace : elle déménageait sans arrêt, ou bien disparaissait au Maroc », se souvient-elle, avec le sentiment que son affaire « n'est pas jugée prioritaire » – un euphémisme.

 … Smahan G. est finalement arrêtée le 10 février, au centre d'appels, et déferrée à la maison d'arrêt de Châlons-en-Champagne.

Elle a reconnu les faits – le montant du préjudice s'élèverait à dix mille euros. Louise compte bien assister à son procès : « C'est quand même nous, les victimes, qui avons fait tout le boulot d'enquête ! », observe-t-elle.
C'est sûr que la police a des choses beaucoup plus importantes à faire, savez-vous, que d'arrêter les arnaqueurs, résoudre les meurtres, et (par exemple) protéger les joialliers (tant à Paris qu'à Nice).

Il est beaucoup plus important pour la police de nous "protéger" en donnant des contraventions aux citoyens honnêtes — je parle de ces "chauffards" dangereux qui osent rouler à 140-150 km/h sur les autoroutes (les routes les plus sûres de France) ou à 90 — pardon, à 80 — km/h sur le périphérique parisien

No comments: