There was an error in this gadget

2016/09/23

« Avec ce genre d'annonces [sur la hausse des PVs], le gouvernement porte atteinte à l'autorité de la police »


Une grande majorité parlementaire est furieuse concernant les plans du gouvernement pour la police, ceux de recueillir plus de PVs, de sorte que les écarts sur le budget du ministère de la justice peuvent être bouchés. Les députés veulent mettre un terme au système que cette pratique engendre. Des bruits de protestation de la part de la police ont également été entendus.
Malheureusement, ce n'est pas en France que cela se passe, mais aux Pays-Bas. Ces informations néerlandaises nous viennent de Jorn Jonker et Gijsbert Termaat dans De Telegraaf en Hollande (dank U vel à Olivier Messmer):
Les policiers n'ont pas l'intention 
de servir d'agents du fisc intérimaires
Stop aux conflits d'intérêt
L'autorité de la police minée
Les politiciens disent qu'il y a maintenant un «effet pervers» pour le ministère à distribuer autant de PVs. Elle ne concerne plus la sécurité sur la route, mais l'argent.

Cela doit changer, dit la majorité parlementaire. Le ministère devrait obtenir un montant fixe du Trésor pour l'application de la circulation, quel que soit le nombre d'amendes. Les politiciens réagissent aux nouvelles que le ministère veut recueillir plus de PVs. Dans le budget du département on peut lire qu'il veut recueillir vingt millions d'euros de plus par an.

Jan Struijs, président de la Fédération de la Police Néerlandaise (NPB), dit que les agents n'ont pas l'intention de travailler comme agents du fisc. Il prédit que la population va réagir avec colère envers les flics. 

« Avec ce genre d'annonces, le gouvernement porte atteinte à l'autorité de la police. »

No comments: