There was an error in this gadget

2004/06/12

"Mensonges, manipulations, pressions en tout genre"

Le journal indépendant annonce qu'à la une du Monde 2, on lira :
Le récit des mensonges, manipulations, pressions en tout genre exercées par le camp de la paix pour garder un psycopathe au pouvoir à Bagdad.
Ah ah ah, je blaguais. Vous n'alliez pas croire cela, non?! Comme vous êtes naïfs. Non, voici la véritable histoire que propose la Une de l'hebdomadaire du Monde :
Le récit des mensonges, manipulations, pressions en tout genre exercées par l'équipe de George W Bush pour entraîner les Etats-Unis dans la guerre.
Dieu merci pour le quotidien de référence. Que feraient les Français sans lui?

Pendant ce temps, on annonce que France 2 va diffuser un documentaire montrant "les tromperies" du chef de l'état "et de son entourage". Jacques Chirac? Bien sûr que non. Le documentaire avec "éléments à charge" par un "procureur rigoureux" qui sera diffusé sur la chaîne de l'état s'appelle "Le Monde selon Bush" . (Il est basé en partie sur La guerre des Bush, le livre "qui révèle d'étranges zones d'ombre autour du conflit en Irak"; apparemment, les étranges zones d'ombre des Français, Russes, et d'autres membres du soi-disant camp de la paix autour de Saddam Hussein ne valent pas la peine de faire l'objet de débats, de commentaires, ou de documentaires.)

Mais attendez… il ne s'agit pas seulement de casser du Ricain contemporain. Faut pas leur faire des cadeaux, à ces diables de Yankees. Quand il s'agit de l'ennemi numéro 1 du monde, il ne faut pas faire dans la dentelle. Qu'allez-vous croire là? Ainsi, Dominique Moïsi annonce dans le International Herald Tribune qu'à Saint-Lô, les pouvoirs ont organisé un "débat", intitulé La bataille de Normandie : Invasion ou Libération ?

C'est quand même une coincidence oh combien bienheureuse que les débats en France — comme les histoires à la une et les documentaires — servent toujours à remettre en question les aspects positifs de l'Oncle Sam. Et jamais les aspects positifs, par exemple, des humanistes européens. Ou du camp de la paix…

No comments: