Share It

2012/12/17

Un membre de la famille Le Pen invité à Moscou par un député "antiaméricain, antioccidental, et représentatif des poutiniens de choc"


Nous avons déjà eu l'occasion, par plusieurs fois, de démentir cette croyance populaire que le Front National (la droite française) serait l'équivalent du Parti Républicain, de la Tea Party, et/ou de l'ensemble tout court des Américains de souche (ce qu'on appelle la droite américaine) — que ce soit parce que les électeurs du FN soutiennent Obama, parce que le programme du parti critique le libre-échange, la privatisation, et la politique (ultra)libérale, parce que l'objectif du parti est de capter les peurs engendrées par la mondialisation, parce que Marine Le Pen prône l'intervention de l'État, ou parce que ladite fille de Jean-Marie Le Pen trouve la Russie de Poutine une meilleure alliée que l'Amérique (que ce soit de Bush ou d'Obama)…

Dans cette perspective, notons les articles dans Le Monde sur le Front National de Hélène Bekmezian et d'Abel Mestre où l'on apprend que la nièce de Marine Le Pen est partie à Moscou rendre visite à un législateur à la commission des affaires étrangères de la Douma (le président de cette commission, rien de moins) qui est, selon Abel Mestre, "Antiaméricain, antioccidental, [et] représentatif des poutiniens de choc" :
Le mystérieux voyage de Marion Maréchal-Le Pen en Russie
 
Marion Maréchal-Le Pen s'est rendue en Russie, en début de semaine, à l'invitation d'Alexeï Pouchkov, 58 ans, président de la commission des affaires étrangères de la Douma. Antiaméricain, antioccidental, il est représentatif des poutiniens de choc. Une équipe de BFM-TV l'a accompagnée tout au long de son voyage. Le FN n'a pas communiqué à ce sujet : "C'est une décision de la députée de ne pas en parler." "Elle doit écrire un article pour son blog", précise son assistant parlementaire, Alexandre Heuzé. "Elle est restée une journée sur place. Elle a dû être invitée parce qu'elle fait partie du groupe d'amitié France-Russie. C'était la seule parlementaire française, mais des élus d'autres pays étaient présents", continue M. Heuzé.
Avouons qu'il n'y a pas vraiment lieu de trouver le moindre lien avec le Parti Républicain, la Tea Party, et de l'ensemble tout court des Américains de souche…

No comments: