There was an error in this gadget

2004/06/01

6 juin 1944 : une bonne occasion pour rappeler aux Ricains à quel point les valeurs des Français sont supérieures aux leurs

Soixantième anniversaire du Débarquement en Normandie oblige, la une de la rubrique télévision du Monde est dédiée aux Regards neufs sur le Jour J. Il s'en va de soi qu'on ne pouvait célébrer cette anniversaire sans fustiger les Ricains. On reconnaîtra dans l'article de Eric Leser (Un événement majeur pour Américains et Britanniques) l'air hautain et légèrement (?) dédaigneux que se permettent, avec leurs jugements catégoriques, bonne partie de Français — toujours plus humanistes que chacun — sur les Yankees :
Le souvenir de ce conflit qui s'est terminé il y a cinquante-neuf ans reste étonnamment fort aux Etats-Unis. Enjolivé, considéré comme le symbole de la victoire du bien sur le mal, il est l'occasion de s'interroger sur la guerre menée aujourd'hui en Irak et sur les valeurs américaines. La mémoire des héros du 6 juin 1944 permet à la fois à l'Amérique inquiète de se rassurer et aussi de s'interroger sur ce qu'elle était et ce qu'elle est devenue.
Traduction :
  • "Le souvenir de ce conflit qui s'est terminé il y a cinquante-neuf ans reste étonnamment fort aux Etats-Unis" (c'est si ancien (59 ans), comment — et pourquoi — ces ploucs (bien sympatiques, au demeurant) peuvent-ils se permettre d'y consacrer autant d'efforts mentaux? Sérieusement : n'ont-ils pas mieux à faire — par exemple, s'affairer à découvrir les crimes de l'équipe Bush?)

  • "souvenir … enjolivé" (quasiment un mensonge, un de plus)

  • "considéré comme le symbole de la victoire du bien sur le mal" (ah, ces Ricains, ils n'ont décidément rien appris)

  • "l'occasion de s'interroger sur la guerre menée aujourd'hui en Irak et sur les valeurs américaines" (si on ne déduit pas que l'Amérique de Bush est criminelle, c'est qu'on n'a pas assez réfléchi, pas autant, en tout cas, que les Français éternellement lucides)

  • "La mémoire des héros du 6 juin 1944 permet à la fois à l'Amérique inquiète de se rassurer" (ce qui est pas mal, mais ils feraient d'utiliser leur cerveaux à l'exemple des Français et leur capacité étonnante de raisonner) "et aussi de s'interroger sur ce qu'elle était et ce qu'elle est devenue" (criminelle, voir le commentaire pour le bout de phrase précédent)
Sympa, l'attitude des hôtes pour l'anniversaire du Jour J…

No comments: