There was an error in this gadget

2013/08/12

Howard Zinn, "ce bouillant auteur… au parcours extraordinaire… au service des opprimés" blablabla…


Pour le célèbre auteur d'Histoire populaire des Etats-Unis, écrire n'avait de sens qu'à la condition de se mettre au service des opprimés
écrit Marc-Olivier Bherer. dans son papier laudatoire du livre tout aussi laudatoire de Martin Duberman, Howard Zinn, une vie à gauche (Editeur Lux, 392 pages, 24 €) — "ce bouillant auteur… au parcours extraordinaire… au service des opprimés" etc, etc, etc…
L'austérité d'un tel personnage pourrait décourager le biographe, d'autant qu'il a pris soin de détruire les éléments les plus personnels de ses archives. Martin Duberman, historien et ami, a néanmoins tenté dans Howard Zinn, une vie à gauche, de raconter l'homme qu'il a connu. Dans la première biographie – en français – de ce bouillant auteur se dessine un portrait de militant au parcours extraordinaire.

 … Howard Zinn, comme le rappelle Martin Duberman, a en effet choisi d'être un véritable acteur de l'histoire. D'abord à Atlanta, où il enseigna, de 1956 à 1963, au Spelman College, une université noire. Il y prit conscience de la violence de la ségrégation et aida ses étudiants à s'organiser. Un engagement qu'il poursuit encore ailleurs dans le sud des Etats-Unis. Mais c'est véritablement la guerre au Vietnam qui sera le combat de sa vie.

 … Ces épisodes forment un palpitant récit que Martin Duberman tâche de compléter en faisant aussi revivre l'intellectuel. Il en dresse un portrait sans concession, rappelant les raccourcis employés par Howard Zinn dans son histoire des Etats-Unis, ainsi que les nombreux oublis commis. L'oeuvre, parue en 1980, n'est pas aussi révolutionnaire qu'on a pu le croire. A la même époque, de nombreux autres historiens ont également choisi de s'intéresser aux oubliés du récit officiel.

No comments: